Portrait de Blog : Mélissa B

Cette semaine, nous vous livrons les secrets de Mélissa, bloggeuse mode toulousaine qui va vous faire part de son quotidien très actif et de ses coups de cœur du moment !

Petite présentation de toi et de ton blog/instagram

Je m’appelle Mélissa, j’ai 25 ans et je suis en Master 2 de communication digitale. Je tiens un blog depuis 4 ans qui s’appelle « Boots & Plume » qui s’oriente essentiellement sur des looks mode, des bons plans, des Wish Lists et des voyages.

Quel a été le déclic qui t’as fait te lancer ?

J’ai eu le déclic lorsque j’étais dans un BTS qui ne m’intéressais pas du tout, et je voulais vraiment faire quelque chose qui me plaisait. A l’époque, je regardais déjà beaucoup de blogs et j’ai décidé de lancer le mien. J’aime la mode depuis que je suis toute petite, le thème était donc une évidence.

A quoi ressemble une de tes journées type ?

Au réveil, je regarde tous mes réseaux sociaux dans mon lit. Ensuite je me lève et je me prépare. Etant donné que je suis étudiante en alternance, j’ai des journées de travail bien remplies. Le soir quand je rentre, si mon copain est disponible, on part faire un shooting d’un look, sinon je demande à une amie de m’accompagner.

A quelle fréquence publies-tu des nouveautés sur ton blog/profil ?

Assez fréquemment mais c’est très compliqué pour les shooting photos des looks puisqu’il me faut obligatoirement une personne avec moi. Sinon quand je suis seule, je publie des Wish Lists pour continuer d’alimenter mon blog.

Quelle est ton inspiration pour tes articles/posts ?

Ça dépend beaucoup de mes envies, mais aussi de mes tenues. C’est réellement en fonction des looks que j’ai décidé de mettre en avant, ou des pièces dont je souhaite parler.

Comment définirais-tu ton style ?

Mon style évolue en même temps que moi et de la mode. Je n’ai pas de look défini, ça m’arrive de changer même très facilement de look, passant d’un look très rock à un plus bohème par exemple. Je suis à l’aise dans plein de styles.

La pièce phare de ton dressing ?

Mon perfecto en cuir, il passe avec tout !

La pièce de tes rêves ?

Je dirai le Bombardier rose de chez Acne.

La pièce que tu n’achèteras vraiment jamais ?

Du Desigual ! (Rire)

Quels sont tes indispensables de l’été ?

Cette année, ce sera la casquette, le maillot de bain une pièce avec un gros logo Old School et mon éternel short en jean Levi’s.

Si tu as un seul conseil mode à donner ?

Il faut être à l’aise avec ce que l’on porte. C’est très important aussi d’avoir des basiques qui se marient avec tout.

Quels sont tes projets ?

Pour le blog, je souhaite changer le design ainsi que le nom qui n’est plus trop en accord avec ce que je souhaite maintenant. Je veux bien évidemment continuer à poster des articles souvent, et pourquoi pas essayer d’intégrer des vidéos au blog.
Concernant ma vie personnelle, je voudrais trouver un travail dans la communication digitale, le community management ou tout ce qui s’en rapproche.

Comment s’organise tes collaborations ?

Ce sont les marques qui me contactent et jamais l’inverse. Dernièrement, j’ai été conviée à la soirée de lancement de la boutique Lush, de chez Morgan ou encore de chez Anne Fontaine.

Si tu pouvais vivre de ton blog, en ferais-tu ton métier ?

Oui bien-sûr ! J’adorerai pouvoir faire ça.

Portrait chinois : Si tu étais…

Un vêtement, tu serais… ?
Je vais me répéter mais un perfecto en cuir ! (Rire)

Un endroit à Toulouse ?
Burger N Co !

Une musique ?
Un bon Rap US

Avec quelle personnalité, morte ou vivante, souhaiterais-tu partager un dîner ?
Ryan Gosling évidemment ! (Rire)

Où peut-on te suivre ?

Facebook : https://www.facebook.com/bootsetplume
Instagram : @mel_issab https://www.instagram.com/mel_issab/
Blog : http://www.boots-et-plume.com/
Twitter : @mel_issab https://twitter.com/mel_issab
Snapchat :@mel_issab

Publicités

Portrait de blog : Eddiee

Cette semaine, c’est la bloggeuse et instagrameuse Eddiee qui s’est livrée à nous sur ses habitudes et nous a apporté sa joie de vivre le temps d’une interview !

Petite présentation de toi et de ton blog/instagram

Bonjour ! Je m’appelle Edwige, mon surnom c’est Eddie, j’ai 25 ans. J’ai commencé mon Instagram il y a 3 ans et le blog depuis janvier 2016. J’oriente mes publications autour du thème du « Lifestyle. »

Quel a été le déclic qui t’as fait te lancer ?

Pour Instagram, c’était vraiment le moment où ça cartonnait quand je me suis lancée. C’était vraiment du partage de bons plans entre filles et ça m’a beaucoup plus, j’adore prendre des photos donc j’ai de suite adhéré au concept.
Pour le blog, ce n’était pas pratique et pas très esthétique d’écrire de longs textes sur Instagram, et ça lasse les gens aussi, ce n’était pas mon but. J’ai donc préféré faire un beau site pour pouvoir écrire des textes relatant mes expériences.

A quoi ressemble une de tes journées type ?

Au lever, je check mes réseaux sociaux, je fais la mise à jour de mes mails concernant mes collaborations, je mets à jour mon bloc note : les colis en attentes, les colis à traiter, les photos, ce qui est urgent à faire…
Ensuite, je fais des photos. Je prends toujours mes photos sur ce qui me donne envie sur le moment, je les retouche et j’en poste une sur Instagram directement.

A quelle fréquence publies-tu des nouveautés sur ton blog/profil ?

Sur Instagram, je poste une à deux photos par jour en moyenne. Sur mes jours de repos, ça peut aller jusqu’à 5 photos par jour ! (Rire)
Pour le blog, je n’ai pas réellement une fréquence de publication. Je dirai un par semaine environ, mais il y a des fois où je vais publier deux articles par semaines, et des fois un toutes les deux semaines.

Quelle est ton inspiration pour tes articles/posts ?

Ça dépend vraiment, je fais en fonction de mon envie du moment ! Je ne rédige pas mes articles en brouillon, je rédige directement sur mon blog et je publie !

Avec quoi prends-tu tes photos ?

Seulement avec mon iPhone 6 ! (Rire) Je n’ai fait qu’un seul shooting avec un appareil photo pour le moment, et en général c’est mon copain qui me prend pour les photos de looks.

Comment définirais-tu ton style ?

Je n’y ai jamais vraiment réfléchi ! (Rire) Je dirai que ce qui me définit le mieux c’est « Casual chic » mais j’aime changer de style et je le fais très facilement.

La pièce phare de ton dressing ?

Le perfecto ! J’en ai de toutes les couleurs.

La pièce de tes rêves ?

Mmh… Je dirai un sac Chloé !

La pièce que tu n’achèteras vraiment jamais ?

Les pantacourts larges et fluides que l’on voit partout dans les boutiques !

Quels sont tes indispensables de l’été ?

– Ma grosse serviette ronde de plage
– Mes lunettes de soleil
– Un short destroy
– Mes Hipanema
– Un chapeau de paille

Ton application de retouche photo favorite ?

Snapseed ! C’est vraiment génial.

Quels sont tes projets ?

J’adorerais ouvrir un shop en ligne ! Essentiellement de décoration et d’accessoires de saison.

Portrait chinois : Si tu étais…

Un vêtement, tu serais… ?
Un body en dentelle

Un endroit à Toulouse ?
La boutique Carpe diem

Une musique ?
Fortune Cookie de Emma Bale, version remix !

Une devise ?
Tout vient à point à qui sait attendre

Avec quelle personnalité, morte ou vivante, souhaiterais-tu partager un diner ?
Kendji Girac !

Où peut-on te suivre ?

Facebook : Edwige Rimbert https://www.facebook.com/edwige.rimbert?fref=ts
Instagram : @e_ddiee https://www.instagram.com/e_ddiee/
Site : http://eddiee.com/
Twitter : https://twitter.com/e_ddiee https://twitter.com/e_ddiee
Snapchat : e_ddiee

Quels sont les must have d’une garde-robe ?

Le top 14 du dressing 

Vous souhaitez vider votre dressing sans pour autant enlever de votre garde robe les éléments indispensables qui vous permettront d’être belle en toutes occasions alors notre sélection est faite pour vous…

Chemise blanche

CHEMISE BLC.jpg

Eternelle intemporelle, la chemise blanche est vraiment la pièce que vous pouvez sortir qu’importe la tendance du moment. Elle s’adapte à tous les styles, que ce soit rock avec un perfecto en cuir ou girly avec une jupe patineuse, à vous de la mixer avec ce que bon vous semble !

Chemise à carreaux

CHEMISE CCR.jpg

La chemise à carreaux est un classique de garde-robe pour la bonne raison qu’elle est déclinée sous diverses formes. Par exemple, on peut voir la traditionnelle chemise à carreaux rouge style bûcheron, comme une chemise à carreaux fins en noir & blanc. Pour le coup, c’est elle qui évolue avec les tendances et nous, on adore !
Marinière

MARINIERE

Ah la marinière ! Toute une histoire derrière cette pièce originale. Depuis plus d’un siècle, elle s’est imposée dans le style des françaises comme un essentiel à avoir, quelque chose sortant de l’ordinaire mais restant sobre et classe.
Blue jean

JEANS.jpg

Saviez-vous que le Blue Jeans existe depuis le XVIIIème siècle ? Ce pantalon a traversé le temps et les époques, bien qu’à l’origine ce fut un vêtement de travail ! Réputés pour leur solidité, les jeans ont toujours su trouver leur place dans les dressings et comptent bien la garder encore quelques décennies.

Pantalon noir

JEANS noir.jpg

Que dire ? Le pantalon noir est un essentiel à avoir pour la bonne raison qu’on peut le porter avec TOUT ! Blazer pour faire une tenue pro, tee-shirt-baskets pour un look décontracté, ou encore avec un perfecto pour un total look rock !

La veste blazer

h

On en parlait avant, justement nous-y voilà. La veste blazer, ou veste de costume, reste une pièce maîtresse du dressing de la working girl. Ce côté professionnel et élégant est aujourd’hui retravaillé dans des coupes cintrées, mettant bien en valeur les courbes du corps féminin.

Le perfecto en cuir

PERFECTOg.jpg

Le perfecto, ou comment donner du peps à une tenue ordinaire. Sa coupe si spéciale transforme un style en deux temps trois mouvements ! Exemple : vous portez un tee-shirt blanc, un jean et des escarpins noirs. Tenue un peu simple ? Rajoutez un perfecto noir et votre look sera parfait.

Le trench

trench g.jpg

Le trench coat, ou plus fréquemment abrégé en « trench » est un indémodable de votre armoire. Bien qu’à l’origine destiné aux hommes, et plus particulièrement aux soldats, les femmes s’en sont bien accommodées et en ont fait aujourd’hui leur vêtement de prédilection. Classique, intemporel et pourtant audacieux, le trench coat est le manteau masculin le plus porté par les femmes.

La petite robe noire

ROBE NOIRE v.jpg

Comme le parfum d’une célèbre marque de luxe, la petite robe noire est vraiment la pièce qu’il faut avoir dans son dressing. La robe reste la tenue féminine par excellence, et la couleur noire permet d’accessoiriser votre tenue avec ce que bon vous semble : des couleurs, des motifs, des imprimés, tout s’accorde avec elle !

Le tee-shirt uni

TSHIRT.jpg

Quoi de plus basique qu’un tee-shirt uni ? Toutes les femmes ont dans leur garde-robe au moins un tee-shirt aux tons neutres : blanc, noir ou gris. C’est la pièce qui reste présente dans les tenues de beaucoup de femmes, et pour cause ! Le tee-shirt s’adapte aux coupes des tendances actuelles tout en restant une valeur sûre.
Jupe

JUPEd.jpg

Incarnation parfaite de la féminité, la jupe fait partie de la panoplie des victimes de la mode. Qu’elle soit longue ou courte, elle permet aux femmes d’être à l’aise tout en étant élégante.
Sac fourre-tout

SACf.jpg

Ça on ne va pas se le cacher, on adore toutes notre sac fourre-tout où l’on range tout notre petit bazar. Il en existe pour tous les goûts : décliné dans plusieurs formes, plusieurs tailles, plusieurs couleur et motifs, cet accessoire reste indispensable pour toute femme du monde moderne.
Escarpin noir

ESCARPINf.jpg

Saviez-vous que les françaises sont les premières consommatrices de chaussures d’Europe ? Et bien rien d’étonnant quand on sait qu’en moyenne, nous achetons 6 paires d’escarpin par an. L’avantage de nos jours, c’est qu’ils sont déclinés sous beaucoup de forme de façon à ce que chaque femme trouve chaussure à son pied. On voit aujourd’hui plusieurs formes de talons, plusieurs hauteurs de talon et bien entendu plusieurs coloris pour satisfaire toutes les envies.

Bottines (et autres chaussures plates)

bottines.jpg

Bon les escarpins, c’est chouette, ça affine la silhouette mais ça reste quand même une épreuve pour les pieds. Pour remédier à cela, rien de tel que de compenser avec une paire de chaussure plate, comme une paire de bottines qui se marie avec tous les looks.

Vous voilà donc au point pour affronter les dures journées de fashionistas !

Ely C.

Portrait de Blog : Foodie Boulie

Le Vide-dressing des Toulousaines a décidé de rencontrer des bloggeuses et instagrameuses toulousaines pour leur poser des questions sur leur quotidien, leurs habitudes et bien-sûr pour récolter tous leurs bons plans et leurs astuces, et tout ça rien que pour vous ! Aujourd’hui : rencontre avec Julie, alias Foodie Boulie, bloggeuse et instragrameuse food qui nous livre ses délicieux secrets !

IMG_4753

Bonjour Julie ! Peux-tu nous faire une petite présentation de toi et de ton blog/instagram ?

Moi c’est Julie, j’ai 27 ans (mais on peut mentir sur mon âge !) Je suis à Toulouse depuis septembre (2015). A la base, je suis originaire d’Angers et j’ai commencé le blog cet été parce que j’avais pas mal de temps devant moi, je m’ennuyais un petit peu et j’entendais beaucoup parler des blogs, blogging etc. et je me suis dit « j’adore la nourriture, j’adore faire à manger donc je vais me lancer là-dedans. » C’était juste pour moi, pour m’amuser à la base. Arrivée à Toulouse, ça a pris une ampleur que je n’avais pas prévu, comme un effet boule de neige !

Pourquoi as-tu choisi le nom « Foodie Boulie » ?

Alors d’abord « Foodie » parce que j’ai vécu 5 ans aux Etats-Unis et j’ai découvert là-bas le mot « Foodie », qui signifie littéralement « fan de nourriture et de boissons », puisque oui j’adore ça ! Quand on m’a dit « mais t’es vraiment une Foodie » je suis tombée amoureuse de ce mot et je me suis dit « mais oui, c’est exactement ça ! » Je pourrai me faire tatouer je suis une Foodie clairement ! Je passe mon temps soit à manger, soit à regarder des trucs de nourriture et des émissions culinaires. Et Boulie c’est mon surnom depuis des années. Ça vient du bonhomme de neige à la base. C’est parti d’un délire avec des amis, et c’est resté.

Quel a été le déclic qui t’as fait te lancer ?

J’avais beaucoup de temps à moi, et je m’ennuyais un peu. En plus, je voyais beaucoup d’émissions sur les bloggeuses modes, les blogs etc. Et je me suis dit que ça pourrait être marrant de m’y mettre. A la base, je l’ai vraiment fait pour moi et pour mes amis et ma famille, vu que je suis tout le temps loin ça leur permet de suivre mes petites aventures. Je ne pensais vraiment que ça allait marcher et que les gens allaient s’y intéresser. J’ai été la première surprise !

A quoi ressemble une de tes journées type ?

Cette année, je faisais des études. Donc forcément, c’était toute la journée en cours ! Et du coup le soir soit je rédigeais des articles soit je contactais certains restaurants. C’est plus souvent eux qui viennent me démarcher, mais j’essaie d’avoir un ou deux événements dans la semaine pour avoir de quoi alimenter mon blog. En général quand c’est moi qui démarche, je contacte des petits restaurants qui viennent d’ouvrir pour leur proposer une collaboration. Ça les aide à se lancer et moi ça me permet d’écrire un article sympa sur quelque chose de nouveau. Tout le monde y gagne.

Est-ce que ce n’était pas trop compliqué de concilier ta vie d’étudiante et ta vie de bloggeuse cette année ?

Un petit peu car j’ai eu des problèmes de santé cette année. J’ai du arrêter les cours un peu plus tôt que prévu, donc si c’était un peu compliqué. Mais comme beaucoup d’étudiants, on a tous connu le fait de venir en cours avec son ordi et d’écrire des articles plutôt que de prendre des notes. C’est donc arrivé que je fasse les deux en même temps !

FullSizeRender

A quelle fréquence publies-tu des nouveautés sur ton blog/profil ?

Instagram : quand je n’ai pas de problème avec mon téléphone, c’est minimum une fois par jour. Le weekend c’est deux ou trois photos, car je me dis que les gens ont plus le temps de trainer sur Instagram le weekend qu’en semaine. Après je n’ai pas non plus envie d’assommer les gens avec mes publications et de les saouler avec. En plus je ne mange pas toujours des choses glamour, donc si c’est pour leur montrer des knackis ça n’a pas grand intérêt ! (Rire) Concernant le blog, ça varie en fonction des semaines mais c’est au maximum un à deux articles par semaine, ça dépend vraiment des semaines !

Quelle est ton inspiration pour tes articles/posts ?

Ce sont souvent les restaurants qui me contactent pour y aller. Je n’ai pas souvent l’occasion d’aller au restaurant par moi-même. Il y a beaucoup de restaurants que j’ai envie d’essayer depuis longtemps. Quand on est invité deux à trois par semaine dans des restaurants, le weekend on a qu’une seule envie c’est de rester tranquillement chez soi, en pyjama sous la couette. D’autant plus que ça ferait des articles en plus à faire (rire) ! Je reçois aussi beaucoup de messages de toulousains qui me disent « tu devrais tester tel restaurant » du coup je me suis fait une liste des restaurants à faire. C’est très interactif !

Comment définirais-tu ton style ?

Simple, naturel. Quand je n’aime pas quelque chose, je le dis, je mets les formes. Je ne suis jamais tombée sur un restaurant immonde. Je suis honnête dans ce que j’écris. Je vois ça comme un partage. Quand quelqu’un le lit, ça peut être quelque chose que n’importe qui écrit, je ne vais pas prétendre avoir la plume de Molières (rire) ! Je cherche à faire quelque chose de vraiment accessible. Sur mon Instagram, je réponds à tout le monde quasiment, c’est vraiment un partage.

Tu es une bloggeuse exclusivement « Food » mais y a-t-il d’autres thèmes qui t’intéressent ?

La mode et la beauté, ça ne m’intéresse vraiment pas. Mais sinon, les voyages m’intéressent vraiment. Avant, je tenais un blog de voyage et de cuisine mais j’ai préféré me concentrer sur la cuisine. Aujourd’hui, je pense créer une sous-rubrique dans mon blog dédiée à mes escapades pour faire découvrir par exemple la ville d’Angers quand j’y retourne, ou encore Larochelle. Mais Instagram je pense que je resterai seulement sur la nourriture.

Quel est ton plat préféré ?

Oh non ! (Rire) Ça va être très dur de choisir ! En sucré, tout ce qui est à base de fruit. J’adore les fraisiers et framboisiers. EN viennoiserie c’est le pain au raisin et de loin ! En salé, ça me parait impossible de choisir. J’adore la charcuterie, la cuisine à la bonne franquette mais de temps en temps ça ne me dérange pas de manger dans un gastro. Je suis plus viande que poisson, même si j’adore ça quand même. Et J’ADORE les cuisses de grenouilles !

Quel est ton restaurant coup de coeur à Toulouse ?

C’est un peu compliqué car je ne suis pas à Toulouse depuis très longtemps, et étant donné que je fais beaucoup « d’essais » je n’ai pas forcément l’occasion de retourner vraiment aux restaurants que j’ai fait. Un gros coup de cœur par contre, ça a été la table des Mervilles, un restaurant fraîchement étoilé vers Castanet qui a su rester très accessible pour un gastro.

Quel sujet préfères-tu traiter ? Puisqu’on peut voir sur ton blog que tu traites de « food » mais de plein de manières différentes : les épiceries fines, les restaurants, les recettes, les boxes…

C’est plus simple pour les restaurants. J’adore les recettes aussi, seulement quand je prépare à manger je ne mesure rien ! Du coup c’est très compliqué d’expliquer une recette sans quantifier. Concernant les boxes, en général ce sont les marques qui me contactent mais je relance aussi des fois des marques pour faire des partenariats. Là justement, c’est une marque de thés qui m’a contacté et il y aura sûrement un code promo pour mes abonnés ! Pour les boutiques c’est plus compliqué, mais en général ils nous donnent quand même beaucoup de choses à tester.

Quels sont tes projets ?

Concernant le blog, je prends vraiment les choses comme elles viennent. Je ne fais pas des plans sur le long terme. Après si je pouvais vivre de mon blog, ce serait génial !

Portrait chinois : Si tu étais…

Un vêtement, tu serais ?

Un bas de pyjama ! (Rire) Ce n’est pas glamour du tout mais c’est vraiment la définition de mon cosy !

Un endroit à Toulouse ?

Le jardin japonais. Il est tout petit mais c’est très agréable d’y aller, c’est juste dommage que l’on ne puisse pas pique-niquer sur l’herbe. Vu que j’ai des origines vietnamiennes, ça reste dans l’Asie donc petit clin d’œil !

800px-Pont_de_la_Lune,_jardin_japonais,_Toulouse

Une musique ?

Les musiques de Disney ! Mais impossible de n’en choisir qu’une seule. Et sinon j’aime beaucoup les musiques espagnoles.

disney_womans_3_by_galaxyprincess3-d8w3f9q.png

Une devise ?

Quand l’appétit va, tout va !

Avec quelle personnalité, morte ou vivante, souhaiterais-tu partager un dîner ?

Jean-Pierre Coffe ! Juste pour l’entendre gueuler « c’est de la merde » et envoyer des saucisses partout dans le restaurant ! (Rire)

Où peut-on te suivre ?

Facebook : Foodie Boulie
Instagram : foodie.boulie
Blog : foodieboulie.wordpress.com
Snapchat : foodie.boulie

12011180_498264057001383_4663298065495972704_n

Comment trier son dressing pour faire un vide-dressing ?

Au premier abord, ça ne donne pas vraiment envie. Mais trier son dressing peut s’avérer être très reboostant et nous permet de retrouver des affaires oubliées depuis un long moment.

Mais à quelle fréquence faut-il trier son dressing ? Deux fois par an est l’idéal. Dis comme ça, ça vous parait beaucoup ? Et bien un tri au printemps, pour refaire sa garde-robe d’été, et un tri à la rentrée, pour changer les affaires d’hiver, et le tour est joué !

 

En amont

Avant tout, pour bien réussir un vide-dressing il faut être O-R-G-A-N-I-S-É-E ! L’organisation est la clé de bien des choses, mais pour un vide-dressing ça permet d’éviter tout stress et surtout, des oublis !

 

Le tri

Pour réaliser son tri, c’est facile, il suffit de se poser ces simples questions :

 

Ai-je porté ce vêtement plus de deux fois cette année ?

Si oui, on garde. Si non, il faut songer à s’en séparer. Alors oui, sur ça on est toutes un peu pareilles, on s’attache à nos vêtements en fonction du contexte dans lequel on l’a obtenu. Un cadeau d’anniversaire, la robe que l’on portait au mariage de notre sœur, le tee-shirt fétiche de vos années lycée… Mais honnêtement, pour la plupart de ces affaires, on sait pertinemment qu’on ne les portera plus. Chassez la nostalgie et consolez-vous en vous disant que de nouvelles fringues vont venir remplacer les anciennes, et vous créer de nouveaux souvenirs ! Et puis dites-vous bien aussi que ces vêtements vont faire le bonheur d’une autre personne, et c’est toujours mieux de savoir une affaire qu’on aime et qu’on sait porté, non ?

organisationg

Est-il abîmé ?

C’est le point essentiel pour faire un bon vide-dressing. Si vos affaires sont abîmées, personne pas plus que vous ne voudra les porter. Et puis le deal c’est quand même de proposer des fringues chouettes pour faire des affaires ! Si ce n’est que quelques trous, vous pouvez toujours les recoudre. Mais si l’état est trop mauvais, pourquoi ne pas le recycler en chiffon pour dépoussiérer son chez-soi et lui donner une deuxième vie ?

L’ai-je en plusieurs exemplaires ?

Car oui, on le sait toutes, ça arrive d’avoir craqué sur un tee-shirt super mignon dans une boutique et deux semaines après, mamie Jeanne vous a acheté le même. Dans ce cas, examinez vos exemplaires et choisissez en un pour mettre à la vente.

Est-il à la mode ?

Et oui, mine de rien, ça a son importance ! Si vous avez dans votre garde-robe des vêtements encore tendance mais que vous ne portez plus, c’est l’occasion pour vous en séparer et en avoir un bon prix. C’est le gagnant-gagnant de la mode !

Est-il confortable ?

Ne nous mentons pas, on a toutes dans notre dressing LA paire d’escarpins de 10cm que l’on a porté une fois pour ses 20 ans ou pour le nouvel an passé, mais que l’on ne remettra jamais plus après s’être tordu la cheville une dizaine de fois avec. Et bien c’est le moment de s’en séparer pour une fois encore, faire une heureuse plus expérimentée que nous en talons hauts.

 

Les petits plus qui font la différence !

diff

Si vous voulez vous démarquer des autres vendeuses, le plus important est d’être toujours de bonne humeur et souriante. Ça donne plus envie de venir voir vos vêtements que si vous tiriez une tête d’enterrement ! Vous pouvez aussi mettre de jolies étiquettes pour les tailles ou les prix, ou encore disposer quelques bonbons devant votre stand, c’est radical pour attirer la foule !

Il ne vous reste plus qu’à vous reposer, car oui la journée risque d’être éprouvante, et d’arborer votre plus beau sourire et vous voilà fin prête pour faire un vide-dressing !

Ely C.

Comme à Coachella

Le weekend dernier, le coup d’envoi du plus grand événement musical des Etats-Unis a été lancé : le festival Coachella. Mais ces deux weekends d’avril ne sont pas simplement un rendez-vous pour les amoureux du son, c’est aussi un grand rassemblement de célébrités en tout genre. Parmi les 100.000 participants, on a pu voir défiler Taylor Swift, Leonardo Di Caprio ou encore Kylie et Kendall Jenner dans le coin VIP. C’est l’occasion pour les festivaliers, et le reste du monde, d’admirer les looks sexy et décalés de nos chères stars. C’est d’ailleurs à ce festival que H&M a dédié sa nouvelle collection. Mais alors, comment être tendance et briller parmi les étoiles ? Nous avons réalisé pour vous le starter-pack d’un bon festivaliers coachellien.

0bd0df7a778e84cb6088d504d6b64927.jpg

Avant tout, il faut savoir que Coachella c’est un festival où l’accessoire est roi. C’est donc l’occasion de ressortir les longs colliers et les bracelets vintages, les grands foulards et les ceintures ethniques, sans oublier les fameuses couronnes de fleurs. A chacun son petit détail qui fait tout, et vous, vous choisiriez lequel ?

  • La robe longue

S’il y a un incontournable du look hippie chic, c’est bien la longue robe ample. Unie ou à motif, échancrée ou transparente, il y en a pour tous les goûts !

Medley robe.jpg

  • Le jean

Pour ceux qui se souviennent de Woodstock, le festival hippie des années 70, ils se souviennent sûrement aussi de l’omniprésence du jean chez le look des festivaliers. En mini-short denim, en veste ou même en salopette, le jean est un classique de la garde-robe hippie.Medley jean.jpg

  • La ceinture

On dit souvent que la ceinture est l’accessoire qui fait la différence sur une tenue. Et bien ici, la règle se confirme aussi ! Pour avoir LE look bohême, rien de tel qu’une jolie ceinture ethnique.

Medley ceinture.jpg

  • Le mini-top

Bon j’admets qu’on s’éloigne du look traditionnel du bon hippie, mais Coachella nous dévoile chaque année des styles plus sexy les un que les autres. Certaines préfèrent le mini-top en guise de tee-shirt, pourquoi pas ! Après tout, il faut bien faire monter la température pour ne pas attraper froid.

Medley top.jpg

  • Le bikini

Attention, à n’oublier sous aucun prétexte ! Comment va-t-on profiter des superbes Pool Party si l’on ne prend pas notre plus beau bikini ?

Medley bikini.jpg

  • Le gilet ample

Pour les fois où la température n’est pas assez chaude, il faut bien se couvrir un peu. Qu’il soit à crochet, style kimono ou à franges, le gilet est plébiscité par tous les festivaliers.

Medley gilet.jpg

  • Les boots

Trouver une paire de chaussures branchées et confortables, mais toujours dans l’esprit bohême chic de Coachella ? Pas évident, mais les boots sont le meilleur compromis à ce niveau-là.

Medley boots.jpg

  • Les lunettes

Qui dit festival au soleil dit… lunettes de soleil ! Du coup, la grande question c’est comment être coquette en lunettes, une hippie chic au regard mystérieux, m’voyez ?

Medley lunettes.jpg

  • L’accessoire de tête

Ça semblerait impensable pour un festivalier coachellien de sortir la tête nue ! L’accessoire de tête est vraiment le must pour parfaire son look hippie chic, et se protéger du soleil aussi (des fois).

Medley chapeau.jpg

  • Les bijoux

Pour finir en beauté le pack du festivalier débutant, on ne pouvait pas omettre les bijoux. Bracelets, colliers, bagues, body chains… Tout est bon pour étoffer sa tenue et la rendre PARFAITE.

Medley bijoux.jpg

Et vous, adoptez-vous la hippie chic attitude ?

Ely C.

Coquette en lunettes !

On l’attendait toutes et le voici : le soleil est enfin de retour, et qui dit soleil dit lunettes ! Oui mais pas question de mettre à mal notre look. Voici quelques astuces pour être coquette en lunettes !

 

S’il faut bien retenir une chose pour cette saison, c’est que le rétro s’est imposé et compte bien envahir toutes les garde-robes des fashionistas ! Une tendance que l’on remarque grandement dans les montures solaires. Mais attention : rétro, oui, mais revisité de façon moderne et branchée, pas question d’être has-been !

marc jacob.png

 

La tendance que l’on conserve de l’été dernier, ce sont les lunettes cat-eyes ou ces jolies montures qui donnent à votre regard un côté félin irrésistible. On aperçoit des déclinaisons un peu partout, que ce soit chez les grands créateurs comme dans les chaines de prêt-à-porter.

claire&francois.jpg

 

La tendance du moment : le retour des lunettes de soleil XXL ! On retrouve des montures imposantes, des contours épais ou biscornus et bien souvent des formes excentriques, voilà de quoi ravir les envies d’originalité des plus farfelues.

prada.png

 

Et chez nos amis les stars… L’indémodable RayBan, en Aviateur ou en Wayfarer, conserve la place fétiche chez de nombreuses célébrités. On remarque aussi que les lunettes effet miroir s’imposent encore, cette année. Et bien-sûr, on aperçoit toujours les imprimés qui savent indéniablement séduire les divas les plus excentriques !pinterest-sunglass-girl.jpg

Alors les filles, toutes à vos plus belles montures !

Ely C.